En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

⁄ LAMY SA Expertise au JT de France 2 : fissures et sols argileux

Accueil ⁄ Revue de presse ⁄ LAMY SA Expertise au JT de France 2 : fissures et sols argileux

Au printemps les parois des habitations se sont remises à travailler. Les maisons bougent. les propriétaires entendent des bruits bizarres. Les fissures d’origine se sont agrandies et s’écartent. De nouvelles apparaissent. La cause est le sol argileux, sensible aux variations climatiques. La sécheresse menace les maisons : un reportage, diffusé le 08-06-11, au JT de 13h et 20h sur France 2, avec la participation de LAMY SA Expertise.

Fissures - Sols argileux France 2

Sécheresse : l’agriculture menacée, les maisons aussi !

Dossier sécheresse. On nous parle depuis plusieurs semaines des graves difficultés auxquelles sont confrontés les agriculteurs, mais il peut y avoir aussi des conséquences sur les maisons, notamment si elles sont construites sur des sols argileux. Les murs se fissurent et dans les cas les plus graves, les pavillons deviennent tout simplement inhabitables. Reportage à Britigny sur Orge dans l’Essonne.

Une maison fissurées parmi d’autres dans l’Essonne

Tous les matins Monsieur Lozano inspecte sa maison. C’est devenu un rituel en période de sécheresse. Son angoisse : que les fissures qui balafrent les murs s'agrandissent. “Ca vous mine le morale, je regarde de temps en temps si les fissures ne s’agrandissent pas ou ne continuent pas.” commente t-il. Ses dégâts datent du mois d'août 2003, l’année de la grande canicule. Un soir dans un énorme craquement, la maison s’est lézardée de toute part.

Des fissures dans les chambres

“Il y a des fissures intérieures. c’est notre vue quotidienne. Ca a cassé tout le pourtour dans cette chambre, ainsi que dans la chambre d’à coté.” témoigne M. Lozano. "Il y a des fissures intérieures. C’est notre vue quotidienne"

Sols argileux : les départements à risque en France

Le coupable : c’est le sol argileux qui s’est contracté sous l’effet de la chaleur. Phénomène connu dans certaines régions. 3 départements à risque en Ile de France : la Seine Saint Denis, le Val de Marne et l’Essonne. 4 autres département dans le reste du pays : l’Yonne, la Haute Garonne, les Bouches du Rhône et le Vaucluse.

Réparer les fissures : 170000 euros de travaux

Les dégâts ne sont remboursables que si la commune est reconnue en état de catastrophe naturelle. Cela n’a pas été le cas pour Monsieur Lozano qui devrait rembourser 170000 euros pour remettre son pavillon en état. “Je n’ai pas les moyens, j’ai payé pendant 20 ans le pavillon, je n’ai pas pu mettre de l’argent de coté.” déplore t-il. 170000 euros pour remettre son pavillon en état.

Parade contre les fissures : ancrer plus profondément les fondations

Le propriétaire malheureux n’avait pas fait étudier le sol avant construction. Ce n’est pas obligatoire. C’est pourtant le moyen de s’adapter au risque, avec il est vrai, un surcoût. “En construction les coûts son relativement négligeable. On peut dire qu’il y a peut-être 10 ou 15% de plus, sur le coût de la structure, si on va chercher les fondations suffisamment profond, ce qui suppose, déjà, qu’on est fait une étude de sol et qu’on sache à quelle profondeur devrait descendre ses fondations. Ca, c’est pour les précautions, à prendre avant construction.“ analyse, Philippe LAMY, Président de LAMY SA Expertise.