En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

⁄ Comment surmonter les difficultés que pose l'assurance dommages-ouvrage ?

Accueil ⁄ Fiches conseils ⁄ Comment surmonter les difficultés que pose l'assurance dommages-ouvrage ?
  • Contrairement aux idées reçues, l’assurance Dommages-ouvrage n’est pas un “point de détail”, elle est obligatoire !
  • Quel est le fonctionnement de l’assurance Dommages-ouvrage ?
  • Zoom sur les différents complications rencontrées par les particulier avec la Dommages-Ouvrage

Demande Devis Expertise

difficulté-dommages-ouvrage-article

Attention l’assurance Dommages-ouvrage n’est pas facultative !

Tout particulier qui entreprend de faire construire sa maison est tenu de souscrire à une assurance Dommages-Ouvrage. Elle est également obligatoire pour des travaux d’agrandissement ou de rénovation. La garantie Dommages-Ouvrage est coûteuse : elle représente en moyenne 2 à 3 % du budget global. De plus, son prix devient même plus important encore, quand certaines entreprises de construction malveillantes manoeuvrent pour faire gonfler la facture. Comment cela ? En profitant de la méconnaissance de leur client sur le sujet pour leur faire payer une partie de leurs assurances.

L’assurance Dommages-ouvrage pour le client

Il faut bien comprendre que le client qui bénéficie de l’assurance Dommages-ouvrage n’est autre que le maître d’ouvrage. Quand ce dernier constate un désordre sur le chantier de sa maison, il se doit d’en avertir l’assureur Dommages-ouvrage par courrier recommandé, avec accusé de réception. L’assureur doit pour sa part mandater un expert pour l’évaluation des dégâts rapportés. S'ensuit un délai de 60 jours avant d’avoir une réponse de principe de la part de l’assureur, un autre de 90 jours avant une offre d’indemnité et enfin un dernier délai de 15 jours supplémentaire pour le versement.

Assurance Dommages-uuvrage, quels obstacles pour le maître d’ouvrage ?

L’application de l’assurance dommages-ouvrage peut devenir une procédure longue et fastidieuse. Dans les faits, l’assureur Dommages-Ouvrage a souvent tendance à se dédouaner en transférant les responsabilités des dégâts sur d’autres assurances (Garantie de Parfait Achèvement par exemple). D’autres assureurs Dommages-Ouvrage, moins scrupuleux encore, misent sur le découragement du maître d’ouvrage en s’appliquant à faire traîner les échanges. Devant ces aléas fréquents, l’une des meilleurs options pour le maître d’ouvrage reste l’appel à un expert indépendant.

 

expertise-reception

 

  • Construction