En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

⁄ Maison fissurée : la constitution d'un dossier sécheresse

Accueil ⁄ Fiches conseils ⁄ Maison fissurée : la constitution d'un dossier sécheresse

Chaque année en France, c’est près de 400000 maisons qui se fissurent, et ce, à cause de l'argile gonflante. Dans certains cas, les fissures sont telles qu'il existe un réel risque pour l'intégrité structurelle de la maison. Au-delà des risques économiques, la sécurité des habitants est bien souvent engagée. Combien coûte une réparation de sinistre lié à la sécheresse ? Quels types de travaux sont recommandés ? Quels documents sont nécessaires pour un recours légal ?

 

Secheresse Constitution Dossier

 

Maisons : fissures et régime des catastrophes naturelles

En France, les dommages matériels consécutifs à un phénomène naturel peuvent être indemnisés. En Europe, peu de pays sont dotés de ce genre de dispositif qui garantissent au propriétaire ou collectivités territoriales une indemnisation accessible. De ce fait, des conditions météorologiques extrêmes, un forte chaleur et une sécheresse qui provoquent un phénomène de fissuration sur une maison peut donner lieu à une prise en charge du sinistre. Mais cela sous certaines conditions qu’il faut connaître.

Recours dans le cadre d'un dossier sécheresse : quels documents à fournir ?

Afin de constituer le meilleur dossier sécheresse possible, il est tout d'abord important de lister et de décrire de façon exhaustive les désordres : localisation de la fissuration, forme, orientation etc.). Il ne faut pas hésiter à détailler au maximum le phénomène.
Ensuite, il est essentiel de collecter un ensemble des photos des dommages occasionnés. Ces derniers peuvent prendre différentes formes : fissures en façade, sous plinthes etc.). Les fissures se manifestent également dans certains cas au sol, sur le carrelage.
Vient ensuite les différents justificatifs liés à la mesure ou à l’évolution des fissures (factures de travaux, relevés d’évolution de la fissuration etc.)
Enfin, le rapport d’expertise de la compagnie d’assurance. Il est important que ce dernier document établisse le lien entre la fissuration observée et la sécheresse. Pour cela, il est stratégique d'avoir recours à une expertise indépendante qui relie clairement les deux phénomènes.

 

expertise-fissures

 

  • Fissures