En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

⁄ Un agrandissement de maison peut-il être à l’origine d’un phénomène de fissuration ?

Accueil ⁄ Fiches conseils ⁄ Un agrandissement de maison peut-il être à l’origine d’un phénomène de fissuration ?

De nombreuses maisons sont agrandies pour que ses habitants puissent jouir d’une plus grande surface. Bien souvent il s’agit d’une extension sur l’un des côtés de la maison ou alors une surélévation. Cependant quelques recommandations techniques sont à connaître avant d’agrandir sa maison.

Agrandissement de la maison : des démarches administratives

Avant de commencer ce projet, il est important de prendre connaissance des droits à construire résiduels. Il s’agit du PLU : le plan local d’urbanisme. Il définit pour chaque commune sa constructibilité, son affectation (habitation ou autre), les hauteurs autorisées ou encore des règles concernant les surfaces de plancher ou de distance des constructions entre deux maisons, etc. Le projet d'agrandissement devra alors se plier à ces règles.

 

Agrandissement Maison Fissures

 

L’étude de sol conseillée avant le projet d’agrandissement

Il est important de connaître la nature et les caractéristiques du terrain sur lequel on souhaite faire construire. Cela permet de mettre en place des fondations adaptées et de savoir quelle méthode de construction est recommandée. Cela en va de même pour un agrandissement de la maison afin de savoir si le terrain peut supporter une construction supplémentaire. L’étude de sol n’étant pas obligatoire, il se peut qu’un terrain instable provoque un tassement différentiel. Le risque de fissuration est alors élevé.

Connaître la résistance mécanique de la maison

Certains propriétaires préfèrent aménager les combles de leur logement pour gagner de la surface. Mais bien souvent, la configuration de la maison ne le permet pas. Avant de commencer les travaux, il est recommandé de réaliser un calcul de résistance, pour les contraintes et descentes de charges supplémentaires qui vont s’exercer sur la structure après l’aménagement des combles. Ce calcul va permettre d’éviter la fissuration de la construction provoquée par un affaissement du sol ou des sollicitations structurelles non-maîtrisées sur les murs périphériques.

L’importance du joint de dilatation entre la maison et l’extension

La structure principale et son extension ont bien souvent une masse et un poids différents. Le joint de dilatation permet d’éviter toute déformation de la structure (à cause des variations de température notamment) et aussi pour rendre l’ensemble cohérent et homogène. Il permet également de lutter contre les tassements différentiels et les fissures.

 

expertise-fissures

 

  • Fissures