En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

⁄ Maison qui se fissure et retrait et dilatation du béton

Accueil ⁄ Dossiers thématiques ⁄ Maison qui se fissure et retrait et dilatation du béton

De nombreux matériaux de construction se composent d’eau et de ciment, et sont donc propices au phénomène de retrait, qui se traduit sous différentes formes : retrait de ressuage, retrait plastique ou encore retrait hydraulique. Les origines sont diverses : le retrait peut tout autant provenir d’un trop plein d’eau que d’un mauvais dosage du béton. Cela impacte forcément la structure du bâti, et ces petits déplacements engendrent alors des fissures sur la façade de la maison.

 

Maison Fissures Beton

 

Retrait-dilatation du béton : les conséquences sur les façades des maisons

Un matériau de construction composé du ciment est plus soumis au retrait, compte tenu des contraintes qui s’exercent sur cet élément. Ces dernières étant supérieures à la résistance propre de l’élément. La conséquence directe de ce phénomène de retrait-dilatation du béton est l’apparition de fissures sur le bâti. Il est donc impératif que l’ensemble des professionnels du bâtiment de la construction prennent en compte ce phénomène pour éviter la fissuration de la maison.

Les catégories du retrait du béton

Il existe plusieurs types de retrait :

  • Le retrait de ressuage : il se place peu de temps après le coulage du béton frais et est la conséquence de son tassement. L’eau de gâchage est remontée à la surface.
  • Le retrait plastique : il s’agit de la conséquence d’une évaporation de l’eau, notamment en cas de fortes chaleurs
  • Le retrait thermique : c’est la diminution du béton lorsqu’il s’échauffe puis qu’il se refroidit.
  • Le retrait hydraulique : il est présent lors de l’assèchement définitif du béton

Le retrait hydraulique du béton

Le retrait hydraulique est un phénomène pouvait apparaître jusqu’à 3 ans après la finition du béton. Selon des études, sur une pièce de béton de 1m, le retrait du béton va s’effectuer sur 0.3 millimètre. Cela signifie qu’une façade de 50 mètres, sans joint de dilatation, est susceptible de se rétracter de 15 millimètres.

Retrait-dilatation du béton : quels éléments sont affectés ?

Le retrait-dilatation du béton a pour conséquence de créer d’infimes déplacements qui impactent toute la structure de la maison, notamment les contours, plus précisément le long de points ou de lignes faibles. Ensuite, des fissures peuvent potentiellement proliférer à ces endroits.

Fissures de retrait : Faut-il s’inquiéter ?

Généralement, les fissures ayant pour origine le retrait-dilatation du béton n’ont pas d’impact sur l’intégrité structurelle de la construction. Si le retrait de ressuage et le retrait plastique sont bien maîtrisés, on peut observer des fissures inférieures à 0.5 millimètre. Cependant, cette fissuration a des conséquences sur l'esthétique de la façade (enduite ou revêtement mural abîmé). Il est important de faire la différence entre ces fissures et celles provenant d’un tassement de sol. Ces dernières peuvent s’avérer dangereuses pour la structure de la maison et même pour la sécurité des habitants.

 

expertise-fissures

 

  • Fissures
  • /
  • Construction